samedi 18 juillet 2009

Jbpm 4 Tutorial : JBPM 4 a simplifié son modèle de programmation et a confirmé l’orientation BPMN


Une statistique économique stipule que la mortalité enfantine (moins de 5 ans d’existence) des entreprises est à 80 %.

Or JBPM a plus de 5 ans, il a passé l’âge difficile de l’enfance, il est très populaire, et son père d’adoption s’appelle RedHat (prioritaire de Jboss) : C’est pour cette raison, qu’il se reconstruit, et se permet de prendre le risque de tout changer : modèle de programmation et schéma de base de données.

Son objectif: simplifier le modèle de programmation, pour augmenter le nombre d’adoption.

Rappelons que JBPM est le moteur de workflow (il veut qu’on dise BPM) le plus populaire de la communauté java. Il est embarqué, ou utilisé, dans plusieurs produit :; de Mule à Intalio en passant par Liferay, Alfresco et le fameux Exo Platform (dont le portail est devenu, depuis peu, Jboss Exo Portal, avec un grand avenir en perspective).

Notons que l’équipe d’Exo Platform a fait le choix de JBPM, comme moteur de workflow longtemps avant de fusionner avec Jboss (bien que le consortium ObjectWeb, OW2, dont Exo fait partie, en possède un : Bonita).

Jbpm 4 arrive pour renforcer le basculement vers le PVM (Processs Virtual Machine), concept un peu flou, mais qui est promu par RedHat.

Modèle de programmation remanié

Cette version 4 de JBPM est une réécriture complète de la version 3 : tout en conservant les principes de bases : 100% java, notion de processus, stockage des instances et des définitions des processus ans la base de données, basé sur Hibernate, assisté par un IDE.

Beaucoup d’utilisateurs de Jbpm 3 seront d'accord avec moi que certaines API étaient difficile à certains endroits et qu’il fallait écrire de complexes requêtes Hibernate conduisant à plusieurs problèmes:

Le mélange de concepts dans les API de JBPM3 faisait qu’on trouvait des méthodes éparpillés dans les classes JbpmContext, GraphSession ou TaskManagement.

L’équipe JBPM 4 a rationalisé cela autour de la l’API ProcessEngine.

N’importe quelle utilisation de JBPM commence par acquérir les services souhaités à partir de ProcessEngine : le nœud centrale du BPM selon RedHat.

Ensuite on utilise l’API selon le besoin

  • RepositoryService: permet de gérer les données statiques des processus : déploiement, activation / désactivation, requête.. ;.

  • ExecutionService: expose des opérations d’exécution runtime (concernant les instances de processus): lancer l’exécuter des instances de processus, gérer les variables, récupérer les instances pour faire avancer le processus ou l’effacer, etc.

  • TaskService: il s’(agit de la modélisation de l’interaction humaine: tout ce qu’on sohiate faire avec des tâches : créer, rechercher, assigner, compléter .
  • clip_image002

    Deux autres API ont fait leurs apparitions :

  • HistoryService: dans jBPM4, il y a eu une séparation claire et nette entre le runtime et les données historisations. Ce service présente des mesures et calcules statistiques réalisé par le moteur. L’API HistoryService n’a aucune relation avec le moment : elle traite de l’histoire et des temps passés. A travers ce service les données historique (instances terminée, activité exécutés) peuvent être recherché et présentés pour une étude statistique ultérieure.

  • ManagementService: cette API est destine aux outils de gestion de processus telque la fameuse console JBPM.
  • Schéma de la base de données simplifié

    le schéma de la base de donnée de JBPM 4 est simplifié par rapport à la version 3.x:

    clip_image001

    clip_image002[5]

    Et le mapping Hibernate est le suivant

          <mapping resource="jbpm.repository.hbm.xml" />
    <mapping resource="jbpm.execution.hbm.xml" />
    <mapping resource="jbpm.history.hbm.xml" />
    <mapping resource="jbpm.task.hbm.xml" />
    <mapping resource="jbpm.identity.hbm.xml" />








    Exemple simple : exécuter un processus JBPM4






    Un premier test de la nouvelle mouture de JBPM : la version 4 de JBPM



    Il s’agit d’un simple exemple de processus contenant deux étapes : une permettant d’afficher un message et l’autre de lancer un backup



    JBPM 4 utilise la notation BPMN 2.0









    clip_image004






    La version XML de cette définition du processus :






     <?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
    <process name="seconde_hello_de_OXIA" xmlns="http://jbpm.org/4.0/jpdl">
    <start g="24,72,80,40">
    <transition to="afficherMessage"/>
    </start>
    <java class="com.oxia.att.jbpm4.exemple.AfficherMessage" g="120,68,138,56" method="afficherMessage" name="afficherMessage">
    <transition to="lancerBackup"/>
    </java>
    <end g="165,267,80,40" name="fin"/>
    <state name="lancerBackup" g="143,147,92,52">
    <transition name="to fin" to="fin" g="-30,-18"/>
    </state>
    </process>


    La classe java de traitement de l’affichage






     package com.oxia.att.jbpm4.exemple;
    public class AfficherMessage {
    public void afficherMessage() {
    System.out.println("****** début de passage par un Etat");
    System.out.println(" Bonjour de OXIA!");
    System.out.println("****** fin de passage par un Etat ");
    }
    }


    Pour tester ce processus dans un projet Java (simple)






     public static void main(String[] args) {
    // obtenir une instance de ProcessEngine avec la
    // configuration souhaitée oxia.att.jbpm.cfg.xml
    ProcessEngine processEngine = new Configuration().setResource("oxia.att.jbpm.cfg.xml").buildProcessEngine();
    // obtenir une instance de RepositoryService
    RepositoryService repositoryService = processEngine.getRepositoryService();
    // Deployer la définition du processus first_Jbpm_Sample.jpdl.xml
    repositoryService.createDeployment().addResourceFromClasspath("com/oxia/att/jbpm4/exemple/first_Jbpm_Sample.jpdl.xml").deploy();
    // obtenir une instance de ExecutionService
    ExecutionService executionService = processEngine.getExecutionService();
    ProcessInstance processinstance = executionService.startProcessInstanceByKey("hello_de_OXIA");
    System.out.println( processinstance.getId());
    System.out.println( processinstance.getState());
    }


    Le résultat






     ****** début de passage par un Etat
    Bonjour de OXIA!
    ****** fin de passage par un Etat
    hello_de_OXIA.6
    ended


    Conclusion






    RedHat a restructuré JBPM 4 autour d’une API claire et un schéma de base de données efficace.






    Reste à vérifier les annonces concernant l’amélioration des performances : grâce au nouveau schéma de base de données, la récriture des classes de bases de Job executor et activities et l’amélioration de la gestion de la concurrence.









    Quelques reproches pour le moment, l’obligation d’aller dans le repository SVN pour constituer les war de la console et la qualité médiocre de l’IDE (pas possible de créer un projet JBPM 4, amis seulement type 3)






    clip_image006









    Mais ceci est un autre sujet






    Autre sujets









    1. Un peu de monitoring Métier (BAM) avec JBPM et SeeWhy (event-driven business intelligence )



    2. Comment modéliser un processus métier avec JBPM : exemple “gestion des entretiens”



    3. Quelle est la différence entre JBPM et Intalio ?



    4. Graph Oriented Programming (GOP) avec JBPM



    5. BPM & Moteur de workflow : l’offre open source



    6. La version 4 de JBPM prend le virage de BPMN



    7. Jbpm 4 Tutorial : JBPM 4 a simplifié son model de programmation et a confirmé l’orientation BPMN








  • 5 commentaires :

    miguel.valdes a dit…

    Bonjour,

    Juste preciser que le choix par defaut d'eXo platform comme solution BPM est Bonita (http://www.bonitasoft.com) est pas jbpm !

    BTW, Bonita v4 a etait la premiere solution BPM Open Source basée sur la technologie PVM. Bonita v4 est disponible en version finale depuis septembre 2008

    Cdt,
    Miguel

    Anonyme a dit…

    article découvert dans
    http://www.jorambarrez.be/blog/2009/08/14/interesting-blog-by-khaled-ben-driss-french/

    Anonyme a dit…

    pouvez vous me dire comment on peut tourner ce code sur jbmp

    Anonyme a dit…

    I've been surfing on-line more than three hours lately, but I never found any attention-grabbing article like yours. It's
    lovely price enough for me. In my view, if all website owners and
    bloggers made excellent content material as you probably did,
    the internet will likely be much more useful than ever before.
    My web site ... marketing

    Anonyme a dit…

    I'll right away snatch your rss feed as I can not to find your email subscription hyperlink or newsletter service. Do you've any?

    Please let me know in order that I may just subscribe.
    Thanks.
    Also see my page > washington state unemployment website

    Enregistrer un commentaire

    Architecte SOA & Professionnel Open Source Headline Animator

     
    Khaled BEN DRISS
    Cloud Computing, SOA et Web 2.0 : Des sujets techniques sur SOA et l'Open Source : de Java & .Net, PHP5, Symfony, à SaaS / PaaS en passant par Azure, google appengine, le BPM, la Modélisation et d'autres sujets du coté du serveur et cloud computing.